Archive for février 2008

Manifestation avec les Verts

lundi 18 février 2008
  • Dans le cadre de la campagne pour les élections municipales, les Verts organisent deux balades en ville,

le samedi 23 février à 15 heures

dans le but de pointer les difficultés que l’on peut rencontrer en se déplaçant à pied ou à vélo :

– les piétons partiront de la place Winston Churchill avec poussettes et marmaille,

-les cyclistes partiront de la gare.

Vélivélo étant une association sans étiquette politique ne s’associe pas officiellement. En revanche, je me permets quand même de relayer l’info dans la mesure où toute démarche allant dans le sens de nos buts ne peut que nous réjouir (je précise que, comme c’est les vacances et qu’il n’y a pas de réunion de prévue dans l’immédiat, j’ai pensé tout ça toute seule comme une grande sans prendre l’avis de personne). Signé, Marie

La vidéo qui donne envie de faire du vélo :

L’interview :

Comment sauter le pas ?

jeudi 14 février 2008

Comment se lancer comme « nouveau » pratiquant du vélo urbain ? Avec toute la bonne volonté du monde, je n’envisage pas de me lancer parce que : …. Suit une liste bien connue et compréhensible de « résistances » : « il n’y a pas de pistes cyclables » ; « Les voitures me font peur » ; « Il y a trop de côtes » ; « J’ai horreur d’arriver en sueur au boulot » ; « je ne suis pas un sportif » ; « Quand il pleut, ce n’est pas drôle » ; « un cycliste, c’est fragile » etc.

Il faut donc commencer « à minima » :

– Faites vous un tracé boulot sympa en regardant si les petites rues ne vous permettent pas de tirer des bords pour éviter les tracés fréquentés par les « caisseux ». Parallèlement, il est conseillé de se remettre aussi à la marche à pied pour consolider la condition physique « de fond ».

-Prenez un beau jour de vacances ou un dimanche et faites l’essai du tracé choisi : peu de véhicules, un temps idéal, une tenue « sport », cool (pas pressé, pas en retard).

-Lancez vous enfin, une belle journée de travail où vous ne commencez pas en même temps que tout le monde et pas trop tôt ; Prévoyez un petit change au cas où et garez vous de façon ostentatoire à côté des grosses bagnoles de vos collègues … pour le moral et le fun.

-Dans la progression donnez vous un petit « deal » à vous même : une fois, deux fois par semaine ?, uniquement par temps sec et quand il fait jour.

-Si vous passez tous ces caps, c’est que vous êtes déjà bien accroché, viable en quelque sorte ….

– Vous saurez ENFIN prendre du plaisir ! sortirez en ville faire quelques petites courses peu lourdes et volumineuses ; puis un jour de petit crachin, vous saurez profiter du brumisateur qui ne mouille pas vraiment ; Un peu plus tard vous achèterez votre poncho fluo.

-Les enfant diront à leurs petits copains « moi, ma maman elle va au travail en vélo, elle est pas folle! » Et vous serez faussement modeste en disant aux parents rencontrés à la sortie de l’école (à laquelle vous irez à pied cherchez les petits) « vous savez, les enfants exagèrent toujours un peu … ».

-A partir de là, c’est gagné ! vous aurez parallèlement arrêté de fumer et économisé 60 Euros par mois de plus en carburant … de quoi vous payer un beau cadeau pour récompenser vos efforts (rien qu’à vous !).

-De surcroit, vous savez maintenant que Véli Vélo existe sinon vous ne seriez pas là …

-Alors ? On y va ?

Jean-yves.

Mot de la présidente 2008-2009

jeudi 14 février 2008

L’association veli-velo existe depuis le 22 Novembre 1993, mais était tombée en désuétude. Avec quelques convaincus du vélo nous avons pu contacter “les anciens” et décidé de relancer l’affaire en novembre 2007.

Notre but est de légitimer le vélo à Limoges et de convaincre la municipalité que l’opinion a bougé et que le “tout automobile” n’est plus une évidence pour de plus en plus de monde. Nous pensons que la cherté croissante du pétrole va nous contraindre (si nous ne le faisons pas pour la planète, nous le ferons à cause de nos porte monnaie) à diversifier nos façons de nous déplacer : train, trolley, bus, marche à pied, vélo (et automobile uniquement quand on ne peut pas faire autrement).

Limoges a du chemin à faire dans ce domaine car beaucoup d’élus pensent que la ville est trop pentue pour convenir au vélo. Néanmoins, ils ne demandent qu’à être convaincus que l’opinion a changé à ce sujet. C’est pourquoi nous voulons être, très vite, le plus nombreux possible, afin d’organiser des rassemblements de cyclistes, et différents types d’actions pacifiques et conviviales pour convaincre les gens que le vélo est à la portée de presque tout le monde.

Notre rêve est que le vélo trouve toute sa place à Limoges avec des pistes cyclables dignes de ce nom et rassurantes pour les cyclistes, des lieux pour stationner et un système de location avec plusieurs points de dépôt.

Nous aimerions aussi que l’automobile nous laisse un peu de place pour respirer : moins de lieux pour se garer, moins de facilité pour circuler, afin que les gens hésitent avant de prendre leur auto pour un oui ou pour un non. En effet, 80% des trajets en voiture que les gens font, couvrent moins de 3 kms ! Si ces trajets inutiles disparaissaient, comme la ville deviendrait agréable ! Si vous voulez nous rejoindre soit en tant que sympathisants soit en tant qu’adhérents nous en serons ravis. Nous avons fait une différence adhérent-sympathisant, dans l’idée de tester l’opinion publique de la ville : on peut regarder le vélo d’un bon oeil sans être encore prêt à l’adopter mais cette attitude, sympathisante, doit être signalée à nos élus. Dans notre esprit, l’adhérent est déjà un peu plus impliqué : il acceptera de nous aider, de manière plus ou moins ponctuelle.