Résolument optimiste à la suite de la réunion qui s’est déroulée à Limoges Métropole le mercredi 8 octobre 2008

by

Certains signes envoyés par nos élus me rendent résolument optimiste, ces temps-ci ! Je sais que certains d’entre nous sont plus circonspects que moi ! Je sais aussi que le temps n’est pas encore venu du vélo roi en ville ! Malgré tout ….Des choses se passent !

Ainsi, la promesse faite par Aline Biardeaud, vice-présidente de Limoges métropole concernant les boulevards extérieurs a été confirmée à cette réunion. Les voitures qui se garent à qui mieux mieux en plein sur la piste cyclable située sur le trottoir, vivent leurs derniers beaux jours. En novembre, des plots vont être posés partout leur interdisant l’accès au trottoir.

Je vois un signe intéressant dans cette décision. En effet, pour la première fois à ma connaissance dans l’histoire de Limoges, une décision est prise qui va contre le confort des automobilistes.

Je ne pense pas, d’ailleurs, que notre association y soit pour grand chose. Notre mérité premier est simplement d’exister et de démontrer que les cyclistes à Limoges ne sont pas virtuels et qu’ils rêvent d’y circuler en toute tranquillité. Je pense que la prise en compte des vélos est tout simplement dans l’air du temps : réchauffement climatique et baisse du pouvoir d’achat aidant, on commence un peu partout à réfléchir sérieusement à des alternatives à l’automobile … A Limoges aussi.

Nous ne sommes quand même pas inutiles pour autant en tant que « piqouzes de rappel » et aussi en tant que partenaires.

Cette réunion, initiée par madame Biardeaud avait, en effet, cela d’intéressant qu’il n’y a été question QUE du vélo et pas du vélo parmi tout un tas d’autres sujets.

Des représentants de Condat et d’Isle étaient là.

Pour Isle, c’est le maire qui s’est déplacé et nous a parlé de ce qu’il est en train de faire dans sa commune. Déjà deux kilomètres de pistes cyclables réalisés et une volonté farouche de continuer de plus bel. Isle cyclable était dans son programme électoral. Il a donc la légitimité d’agir et ne compte pas s’en priver. Je trouve cela très encourageant car il pourrait bien tirer Limoges vers le haut. Il réclame déjà une liaison correct entre son domaine cyclable et celui de Limoges.

Et nous, de véli-vélo, c’est-à-dire Jérome, Christiane et moi, nous avons pu nous exprimer largement. Jérome a rêvé tout haut d’une ville qui se montrerait beaucoup moins coulante avec les autos et limiterait drastiquement leur accès au centre. Dieu, en effet, que ce serait bien !

J’avoue que j’ai été plus modérée que lui, me contentant de marteler encore et toujours les deux mêmes demandes : transformer au maximum les jalonnements en vraies bandes cyclables se prolongeant jusqu’aux feux, avec un maximum de sas aux dits feux ! ET, mettre en place un maximum de contre-sens autorisés !

Et là … BONNE SURPRISE ! LE SAVIEZ-VOUS ? En 2010, les sens interdits deviendront autorisés aux cyclistes PARTOUT en France sauf dans les rues qui auront été déclarées interdites par arrêté municipal. Ce sont les débuts de l’instauration en France du fameux CODE DE LA RUE. Quand je vous disais qu’on est dans l’air du temps !

L’idéal sera, malgré tout, que ces contre-sens soient marqués au sol. De plus, pourquoi attendre deux ans ?

Là, c’est à nous de jouer. Faites remonter le nom des rues que vous verriez bien devenir des contre-sens cyclables. On nous a promis d’étudier nos propositions. Alors, au boulot ! Dites-nous tout sur les sens interdits qui vous bloquent dans les circuits que vous empruntez.

Moi, j’en vois un d’entrée : la rue Limosin qui permettrait de relier facilement le boulevard Gambetta à la place de la Motte.

Quand au prolongement des bandes cyclables jusqu’aux feux avec sas, les responsables de la voirie ne sont pas contre faire des essais de six mois pour voir si ça se passe bien. Alors même chose : on commence où ? Pourquoi pas par le prolongement jusqu’au feu que nous avons peint au sol rue Théodore Bac, lors de la dernière manif ? Dites-nous tout !

J’attends donc vos commentaires à la suite de cet article.

Marie, la présidente.

Publicités

8 Réponses to “Résolument optimiste à la suite de la réunion qui s’est déroulée à Limoges Métropole le mercredi 8 octobre 2008”

  1. tbennegen Says:

    Dernières propositions :
    Il faudrait peut-être revoirla piste bande cyclable à côté d’Ester/Zénith qui est plus dangereuse qu’autre chose :
    Il faudrait modifier le passage de la route sur le trottoir : pas de bordure de trottoir à sauter, un virage pour passer sur le trottoir le plus ouvert possible (pas à 90° comme c’est le cas actuellement). Pour qu’une piste soit utilisée, il faut que son tracé se prenne naturellement…

    Pensant aux cyclistes routiers avec les petits pneus, il faudrait Si l’on utilise le « trottoir du zénith que celui-ci soit goudronné !

    Autre proposition, ne pourrait-on pas prévoir un itinéraire Bis qui ferrait un très petit détour et qui serait moins dangereux ?

  2. Jérôme FRAISSE Says:

    Je suis sorti de la réunion de Limoges Métropole avec le moral dans les chaussettes (j’espère à tort).

    La municipalité de Limoges affiche des intentions louables de « faire quelque chose » en faveur du vélo (adhésion au Club des Villes Cyclables, poursuite des marquages commencés).
    Cependant il n’est absolument pas question de faire des aménagements qui modifieraient un tant soit peu le plan de circulation automobile de la ville.
    La ville est prête à mettre de la peinture partout où c’est possible, c’est à dire partout où ça ne gêne pas la circulation automobile. Ceci aboutira à un réseau cyclable discontinu et incohérent, à l’image de ce qui a déjà été commencé (on met de la peinture là où il est déjà facile de circuler en vélo, et les points difficiles restent difficiles…).

    Le point positif de cette politique (il ne faut pas voir le mal partout!) est qu’elle permet une prise de conscience de l’existence des cycliste pour les automobilistes et une prise de conscience de la possibilité de rouler en vélo pour des cyclistes potentiels.
    Mais cette politique ne facilite malheureusement pas la vie (ou si peu) aux personnes qui font l’effort de se déplacer en vélo.

    Un encart dans le dernier magazine d’information municipale Vivre à Limoges affiche quelques chiffres d’une étude intéressante :
    – 550 000 passages de véhicules par jour à Limoges
    – 3,91 déplacements par jour et par habitant en moyenne
    – 75% des déplacements en véhicule personnel (le plus souvent avec 1 seule personne à bord)
    – 4,2 km par jour de parcours moyen

    Je raisonne peut-être bizarrement, mais ces chiffres m’interpellent.
    Si je ne m’abuse, le déplacement moyen est de 4,2/3,91=1,07km.
    En marchant tranquillement ça prend 15min, en pédalant tranquillement ça prend 5min.
    En voiture ça prend certainement plus de temps du fait de la gêne mutuelle entre les véhicules, et ça ne laisse même pas le temps au moteur d’atteindre sa température optimale de fonctionnement.

    Alors un petit geste sincère de la municipalité pour encourager ses concitoyens à troquer leur voiture contre un vélo (ou un autre mode de déplacement non nuisible) serait dans l’intérêt de tous.

    La question à se poser est: dans quel monde ou plutôt dans quelle ville nous voulons vivre?

    J’espère de tout mon cœur que nos élus se posent les bonnes questions et qu’ils œuvrent dans le sens d’un avenir le plus radieux possible pour leurs administrés.

  3. Jacques Ballet Says:

    Par contre il ne faut pas faire comme certains cyclistes qui roulent la nuit habillés en foncé sans éclairage sans respecter les feux….etc etc….
    La sécurité doit être appliquée pour tous.

  4. marin le-cain Says:

    entierement d’accord avec jacques. Je bosse un peu partout autour de limoges pour monter à beaubreuil joli bordel, feytiat:joli bordel, panazol joli bordel quand à couzeix j’en parle même pas!!! excusez du terme un peu cru que je prend mais allez donc rouler à 7h30 du matin avenue du maréchal de lattre de tassigny en plus cela fait des années que je roule à bicyclette de la hollande au nord de la france et ce que j’appelle moi(le vélo urbain)ce n’est pas vraiment une culture limougeaude alors serrons nous les coudes et continuons le combat

  5. isabelle perinaud Says:

    2 suggestions :
    autoriser le passage des vélos sur la voie bus :
    – devant le grand-théâtre
    -avenue Locarno dans les deux sens (autorisé pour l’instant dans un seul sens)
    Ce sont des portions très courtes où bus et vélos ne devraient pas se gêner.
    A quand la rue J.jaurés réservée au bus et aux vélos ?

  6. Jacques Ballet Says:

    Bravo ce n’est qu’un début continuons le combat. Mais le gros problème c’est surtout entrer et sortir de Limoges et la malhonneteté de l’Etat et des collectivités territoriales qui ne veulent pas appliquer la loi prévoyant la prise en compte et la sécurité des cyclistes partout où il y a des nouveaux aménagements de boulevards, voies rapides, et autoroutes. De plus à Limoges c’est pire que tout car les entrées et sorties existantes ont été supprimées et // ou interdites aux vélos. Vu le nombre de gens habitant dans la proche banlieue ce n’est pas normal. Bravo au maire d’Isle pour son engagement. Mais je n’ai pas du tout confiance en ses « aménagements » artificiels quand on voit le non respect du code de la route.

  7. Isabelle DERVIEAU Says:

    Bonjour,
    Félicitations pour votre association et toutes les actions que vous menez afin que les vélos puissent circuler en ville d’une facon SECURISEE.
    Je vais travailler en vélo électrique et beaucoup de gens me disent qu’ils aimeraient eux aussi se déplacer en vélo mais que « c’est de l’inconscience en ville ………..!!! ».
    J’emprunte chaque jour le boulevard périphérique de Vanteaux et je suis ravie d’apprendre que les voitures n’auront plus le droit de s’y garer grâce à des plots. Mais il serait également très confortable d’équiper les trottoirs de « bateaux » pour faciliter leur accès.
    Au plaisir de vous lire,
    Isabelle

  8. tbennegen Says:

    Je suis d’accord avec toi, la priorité c’est d’avoir de vraies bandes cyclables ET, mettre en place un maximum de contre-sens autorisés !
    A ce propos quelqu’un connait-il un lien vers un site officiel qui le marque noir sur blanc ?

    Pour ce qui concerne le « confort des automobiles », j’espère que les plots ne nous feront pas pointer du doigt et qu’il existe actuellement des modes de stationnement adaptés pour les riverains.

    Il faudrait peut-être prévoir de plus grands P+R avec prochainement une location de vélos électriques ?

    En existe-il suffisamment aux frontières de l’agglomération pour ceux qui souhaitent venir en centre ville ?

    Enfin, une proposition, j’emprunte tout les jours l’avenue de la libération, la synchronisation des feux à la montée comme à la descente est parfaite pour un cycliste un peu sportif par contre les automobiliste s’évertuent à nous doubler en forçant le passage pour se faire redoubler au feu suivant. Une bande cyclable limiterait les risques de « casse », il faudrait revoir aussi les accotements et les bouches d’égout très dangereuses surtout celle à côté du magasin Twinner(Bonnet Sport).

Répondre à marin le-cain Annuler la réponse.

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.


%d blogueurs aiment cette page :