Archive for avril 2010

Echange de pratiques avec la direction de l’aménagement de Limoges métropole

vendredi 2 avril 2010

La direction Aménagement-Déplacements de Limoges Métropole nous avait contacté pour discuter de nouveaux itinéraires à étudier en priorité par leurs services de l’aménagement, nous, nous espérions pouvoir mettre le doigt sur quelques points à améliorer sur les aménagements existants.

Finalement, nous avons trouvé un parcours d’entente alliant la découverte de nouveaux itinéraires devant interconnecter l’existant et des pauses sur les parcours ont permis à Véli-vélo de faire des suggestions d’amélioration pour ce qui existe déjà.

Descriptif du parcours effectué le lundi 22 mars 2010 :

Il s’agissait de partir de la mairie pour aller en direction d’Ester, en passant par la gare, et de revenir à la mairie en passant par le Zénith, le boulevard du Vigenal, et l’avenue Albert Thomas

Nous nous étions donné rendez-vous à 9H à la mairie, nous avons remis une liste de propositions sur les-contre sens cyclable, aménagements de sas à vélo, et diverses propositions recensées lors de l’AG 2010. Nous rappelons tout de même qu’un grand nombre de ces propositions avaient été transmises à la mairie en 2008.

Après une bonne demi-heure de discussion,  nous sommes partis par le boulevard de la cité.

La première proposition d’itinéraire : créer un contre-sens cyclable rue Charles Gide avec en bout de rue, un bouton poussoir pour pouvoir traverser l’avenue des bénédictins. (La décision n’est pas encore prise sur l’équipement spécifique ,feux vélos, bouton poussoir, nous pensons qu’il serait judicieux que cet équipement servent aux cyclistes et piétons. Une étude de synchronisation des feux sur l’avenue est sûrement nécessaire).

L’intérêt  de ce contre-sens,  proposé par  Mme ROUHAUD, est de pouvoir relier rapidement la gare, en évitant un trafic important en utilisant d’autres trajets.

Pour avoir tester cette portion dans l’autre sens, j’ai été également confronté à un sens interdit sur la partie haute de la rue des pénitents blancs pour rejoindre le boulevard de la cité, un contre sens cyclable d’une 50éne de mètre est là aussi nécessaire.

Continuons  notre parcours qui longe ensuite le parking Vinci pour arriver sur l’avenue Locarno.

Le but étant d’arriver vers Ester en évitant au maximum la rue Aristide Briand.

2éme proposition d’itinéraire : emprunter le tourniquet du passage du puy Imbert, à la suite de la rue Montplaisir :

Après avoir utilisé ce chemin plutôt rigolo & pratique, la largeur du tourniquet est de 2m de large, il suffit d’emprunter le tunnel de la rue du pont St André dont le feu est équipé d’un bouton poussoir cycliste

Le parcours poursuit par la rue du quai militaire, c’est une rue peu pentue, exempte de circulation.

Si l’on souhaite relier les zones scolaires Bastier/Monnet, nous sommes pour l’instant confronté à une interdiction de circuler plus en avant sur la rue  du quai militaire par :

– un  terrain de la SNCF

-une parcelle en friche sur laquelle, il suffirait d’acheter 600m x 2m de foncier pour arriver en toute sécurité et sans dénivelé aux lycées ;

En attendant, nous devons gravir la rue du docteur Raymond Marchand

et arriver sur une partie plus large de la rue Aristide Briand. Il faudrait prévoir une bande cyclable au minimum sur cette dernière portion de l’avenue :

Arrivés à Ester, le parc vélo de l’ENSIL n’est pas signalé, et peu adapté au rangement des vélos mais il a le mérite d’exister et d’offrir un vrai abri contre la pluie

Parcours et suggestions sur la zone Ester-Zénith-Ester

Sens Ester-zénith : Les début et  fin sont problématiques malgré des aménagements récents :

1-   Au début :  Il faudrait peut être réaliser un couloir spécifique aux cyclistes, coloriée de 1m de large à cheval sur les deux voies de circulation pour que les automobilistes ne soient pas surpris de rencontrer des vélos devant leur capot de voiture à 7H45 ou à 18H au cours d’une belle nuit noire d’hiver ! Une signalisation par panneaux devrait être complémentaire à ce marquage au sol :

2-    La dernière portion de bande cyclable est relativement dangereuse pour les cyclistes, certes elle fait 1m de large en comptant l’extérieur du pointillé, mais la zone « réservée aux véhicules elle fait 3m au grand maximum, il faudrait donc que tous les véhicules collent leurs roues gauches contre le trottoir pour respecter la distance de 1m de sécurité lors d’un dépassement de cycliste. Il faudrait peut-être rajouter un panneau de ce type :

Dans le sens Zénith-Ester :

3-  Il faudrait un accès plus simple au trottoir cyclable dans le rond-point du carrefour de l’Europe, le revêtement en sable est peu commode pour des vélos de route (il faut aussi penser aux cyclistes sportifs Limougeauds qui veulent rouler en dehors de Limoges).

Cliquer sur l'image pour l'agrandir

Cliquer sur l’image pour l’agrandir

4-    Nous avons mis en évidence qu’il faudrait réintégrer la route plus tôt, en conseillant au cycliste de commander le feux piéton face au parking des bois de la bastide pour stopper les voitures et  permettre au cycliste de franchir la bretelle d’accélération avant que les voitures ne l’aient rattrapé (une voiture roulant à 50 km/h met 12s pour aller du feux à la voie d’accélération)

Le panneau indiquant un raccourci par temps sec pour les vététistes n’est peut-être pas placé judicieusement, il en faudrait un deuxième de l’autre côte de ce chemin pour les cyclistes circulant dans l’autre sens et également un de l’autre côté de la route si l’on veut réellement faire circuler la plupart des cyclistes par ce chemin. Avantage de ce panneau, il nous indique l’endroit où nous amène le parcours.

Nous allons maintenant retourner à la mairie en passant par le boulevard du Vigenal et l’avenue Albert Thomas.

L’aménagement autour du zénith mérite d’être améliorer et surtout interconnecté aux autres aménagements, nous avons circulé jusqu’au boulevard du Vigenal sur des routes sans un seul élément permettant au cycliste de se sentir un minimum en sécurité.

Parcours et suggestion sur l’entrée sur le boulevard du Vigenal :

La photo parle d’elle-même, comment croire que l’on ait pris soin des cyclistes quand ils sont obligés d’éviter une bouche d’égout, de faire sauter ensuite leur vélo sur le trottoir et enfin d’éviter les barrières de protection, le tout en moins de 3m ?

La suite de l’aménagement est prévue sur le trottoir ou une largeur de 2M50 est prévue au début mais elle est  inférieur aux 2,5m vers le carrefour avec  l’avenue de Louyat


La suite de l’itinéraire ne posa pas trop de problème, certaines bordures de trottoir sont adaptées au passage des cyclistes d’autres ne le sont encore pas.

Nous avons fait un crochet par le campus de la Borie, sur ce site il existe des « parkings longue durée » à vélos, mais d’une efficacité toute relative, ceux-ci ne sont pas abrités et les vélos sont exposés à n’importe quel type de dégradation voir la roue avant voilée ci-dessous.

Sur l’avenue Albert Thomas, le revêtement avait été complètement refait il semblerait que le tracé des marquages à la peinture soient refait à l’identique.

On nous a informé que Limoges Métropole envisageait des travaux de réaménagement de l’avenue A Thomas et que nos suggestions pourront être proposées au cours de l’étude. Nous espérons que  nos propositions de mars 2009 seront prises en compte.

Notre sentiment de cette rencontre :

La direction de l’aménagement est de bonne volonté, la preuve par leur venue sur le terrain avec un vélo. Toutefois, nous restons vigilants sur les suites à donner et nous espérons vraiment que les pouvoirs politiques de l’agglomération tiendront compte de nos remarques et qu’ils auront au moins l’honnêteté de nous expliquer les raisons qui les poussent à ne pas suivre toutes ces préconisations.

Publicités