Etudes d’itinéraires avec Limoges Métropole

by

* Objet de la rencontre

Vendredi 20/04/12 Nous avons été invités par Limoges Métropole à réfléchir sur de futurs aménagements permettant notamment de relier la Gare des Bénédictins à la Technopole d’ESTER. Thierry Bennegen et Jérôme Fraisse représentaient l’association et nous avons étés accueillis par Cédric Sénamaud et Alain Martin de la Direction Aménagements et Déplacements.
Nous avons bénéficié d’une écoute attentive et senti dans les discussions une bonne compréhension des problèmes liés à la pratique du vélo à Limoges.
Nous sommes allés en vélo sur le terrain avec M. Sénamaud pour explorer de futurs itinéraires.
Notre rencontre a été l’occasion de réfléchir à l’amélioration de quelques points délicats dans les aménagements existants.

* Itinéraire Gare des Bénédictins -> La Bastide

Il existe actuellement des aménagements discontinus pour cet itinéraire empruntant l’avenue du Général Leclerc. Se pose l’inconvénient d’un fort trafic et du point noir que constitue le carrefour des Arcades. M. Sénamaud nous propose d’explorer un itinéraire plus serein repéré ci-dessous:

Avantages:
– circulation pacifiée
– pente à peu près constante sans redescentes
– proximité d’établissements scolaires (Grand-Treuil, Maupassant, Ronsard)
Inconvénients:
– distance parcourue plus importantes
– complexité (nécessité d’un bon balisage)
– difficile à récupérer pour les gens venant de l’ouest

* Liaison La Bastide – ESTER

Pour cet aménagement, l’agglo s’appuiera sur les propositions que nous avions formulées dans notre étude déjà réalisée (piste cyclable goudronnée le long de la route à la place du chemin de terre actuel). Un point noir subsiste pour le franchissement de l’autoroute, l’aménagement du pont étant de la compétence du département et non de l’agglo.

* Itinéraire Gare des Bénédictins -> ESTER par Aristide Briand

Cet itinéraire est beaucoup plus court pour rejoindre ESTER que les précédents. L’inconvénient du fort trafic sur une voie relativement étroite peut être contourné en montée par l’itinéraire que nous avions déjà étudié en 2010 avec Mme Claire Rouaud. Il emprunte la passerelle piétonne sur l’autoroute, longeant la voie ferrée:


Dans le sens descendant, la vitesse plus importante des cyclistes ne nécessite pas d’emprunter la passerelle, le parcours de la rue Aristide Briand ne posant pas de difficultés.

* Aménagement du carrefour devant la place Maison-Dieu

Le passage sur le trottoir pour aller de la rue Théodore Bac à la place Maison-Dieu, que nous avions pointé du doigt lors de notre action de 2008 où nous avions refait des marquages à la chaux, va être supprimé au profit d’un itinéraire identique à celui des voitures. C’est un peu plus long, mais moins dangereux et plus continu.

Un autre problème se pose pour les cyclistes descendant le Cours Gay Lussac et souhaitant rejoindre la rue Aristide Briand. Ils doivent en effet rejoindre et emprunter, comme les voitures, le rond-point en bas du Cours Bugeaud pour ensuite revenir sur leurs pas le long de la place Maison-Dieu. Si ce détour n’est pas pénalisant pour un véhicule motorisé, il en va autrement lorsqu’il s’agit de pédaler.
Une solution idéale consisterait à emprunter la voie de bus, mais la coordination automatique des feux l’interdit dans la configuration actuelle.
Une solution transitoire consisterait à autoriser les cyclistes à traverser le trottoir au niveau du passage piéton devant la place Maison-Dieu, pour tourner en direction de la rue Aristide Briand:

* Voie bus-vélo avenue Locarno


La voie de bus n’est autorisée aux vélos que dans le sens montant alors que la configuration semble identique dans les 2 sens et que la longueur de l’itinéraire n’est que de quelques dizaines de mètres.
Nous demandons à l’agglomération de se pencher sur cette incohérence, sachant que cet itinéraire permet d’éviter un détour avec du dénivelé.

* Recommandations générales

Certains marquages existants étant en cours de reprise ou de prolongement, nous avons émis nos conseils pour éviter les maladresses réalisées auparavant. Nous avons salué le fait que les nouveaux marquages ont été réalisés de façon réfléchie (bandes larges et pictogrammes éloignés du trottoir).
Voici la synthèse de nos préconisations remises à MM Martin et Sénamaud:

Conseil_reprise_marquage

* Bilan de la rencontre

Nous avons apprécié l’écoute compréhensive de nos interlocuteurs et la volonté désormais de prévoir la réalisation des aménagements de façon concertée. Nous saluons l’engagement de ne réaliser de nouveaux aménagements que s’ils sont cohérents.
Malgré la bonne volonté affichée, les marges de manœuvre restent toutefois limitées par les intérêts contradictoires des différents services.
Il nous faut une fois de plus nous résoudre à admettre que les temps d’évolution sont très longs puisque nous en sommes encore à évoquer des problématiques déjà abordées plusieurs années auparavant.
On travaille pour l’avenir…

Publicités

2 Réponses to “Etudes d’itinéraires avec Limoges Métropole”

  1. michel G Says:

    J’ai fais les circuits proposés par la mairie voici mon avis :
    circuit gare-la Bastide:

    Itinéraire plutôt tordu,

    Une erreur : après la rue du grand Treuil, il faut prendre la rue du Champ Dorat et non la rue Vénassier. Cette rue est en sens unique. Comment faire pour le retour ?

    Le début de la rue du 19 mars 1962 est fermé par une chicane qui oblige pratiquement à mettre pied à terre.

    Les pentes sont irrégulières,

    Le trajet est beaucoup plus long

    Point positif : pas de feux rouge mais un stop pour traverser la rue Georges Clémenceau.

    Je ne suis pas favorable à ce circuit, pourquoi ne pas continuer la rue du Grand Treuil puis prendre la rue Degas ou la rue Detaille?. Cela monte dur sur la fin mais c’est bien plus simple.

    Itinéraire gare-Ester

    Itinéraire intéressant et praticable même si cela fait un peu plus de côtes que la rue Aristide Briant. C’est un circuit acceptable. (Mais pour ma part, j’emprunte régulièrement et je continuerai à emprunter la rue Aristide Briant pour monter à Ester et Beaubreuil).

    Mais de manière générale, il convient d’insister sur le fait que les cyclistes ont autant droit à la rue que les autos et qu’il n’est pas bon, par principe, de les évacuer vers des itinéraires détournés, plus sécurisés certes mais plus longs et difficiles. Il faut favoriser le vélo comme moyen de transport, donc penser non seulement à la sécurité mais aussi à la rapidité.

    Cordialement
    Michel

  2. luc Says:

    Je suis passé à Limoges durant les vacances de Carnaval. J’ai failli aller voir le carnaval. Il y avait la fanfare hollandaise Crescendo opende (voir http://www.bicycleband.nl/nieuw/). C’est la même qui viendra à Lille pour la fête du vélo du 2 juin. Un tel déplacement coûte plus de 3.000 euros. Pour les aménagements cyclables, j’ai pas vu beaucoup de nouveautés à Limoges sauf quelques DSC. A Ambazac, des nouveaux sens uniques vont être être ouverts dans le centre.

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.


%d blogueurs aiment cette page :