Archive for the ‘Suggestions d’aménagements’ Category

Généralisation des voies express cyclables à Limoges

samedi 1 avril 2017

Ah si c’était vrai !!! L’occasion de montrer comment nos amis Danois, synchronisent les feux pour les vélos

Bon mois d’avril à vélo 😉

Publicités

Pour la généralisation des cédez le passage au feux

vendredi 6 janvier 2017

Une initiative facilitatrice et peu coûteuse, exemple à suivre

Ça bouge sur les bords de Vienne ?

samedi 1 octobre 2016

La ville de Limoges proposes plusieurs opération de concertation ;

– Samedi 1er octobre à 14h ou à 16h, balade #1 : thématique Mobilité & rapport Ville/Vienne. Rendez-vous Place de Compostelle
– Samedi 8 octobre à 14h ou à 16h, balade #2 : thématique Usages & activités. Rendez-vous Place de Compostelle
– Samedi 15 octobre à 14h ou à 16h, balade #3 : thématique Eau / Paysage. Rendez-vous Place de Compostelle

Ces balades organisées par la Ville de Limoges seront animées en lien avec le collectif Yocto, afin de partager la manière dont chacun ressent et vit ce territoire emblématique et de faire émerger les attentes de la population sur un site à fort potentiel.

Ceux qui n’ont pas pu assister aux balades peuvent répondre au questionnaire proposé,et le déposer dans l’urne présente rive gauche au pont St Etienne :

Enqueteyocto à téléchargerrplanpropositionbdv

A noter : seconde phase de concertation avec 4 ateliers thématiques en accès libre

Pour les personnes qui n’auront pas pu s’inscrire, des ateliers interactifs en accès libre, animés avec le collectif Yocto, seront également organisés en octobre et novembre :
Samedi 22 octobre : Atelier #1 : Port du Naveix de 10h à 17h.
Samedi 29 octobre : Atelier #2 : Quai d’Auzette de 10h à 17h.
Samedi 5 novembre : Atelier #3 : place Paul Parbelle de 10h à 17h.
Samedi 12 novembre : Atelier #4 : Font Pinot de 10h à 17h.

Itinéraire vélo Limoges – Saint Pardoux

mardi 13 septembre 2016

Le Conseil Départemental a voté la création d’un itinéraire vélo entre le Lac d’Uzurat à Limoges et le site de Santrop du lac de Saint-Pardoux.

Dimanche 11 septembre, nous avons testé l’itinéraire proposé en vue de l’évaluer et de proposer éventuellement des améliorations.

Nous sommes partis le matin vers 9h30 d’Uzurat et avons suivi strictement l’itinéraire préconisé par le CD87 (en bleu sur la carte).

itineraire

Notre convoi d’une douzaine de cyclistes regroupait tous les âges et tous les niveaux.

p1280800

L’itinéraire proposé fait environ 28 km.

La première portion entre la Z.I. Nord et Chaptelat n’est pas la plus directe mais emprunte des routes où le trafic automobile est très faible.

En revanche, la portion de Bonnac-la-côte à Compreignac, bien que n’étant pas l’itinéraire le plus court, emprunte des routes départementales où la circulation est fréquente et rapide. Nous avons été dépassés plusieurs fois par des véhicules roulant à vitesse élevée et doublant alors que la visibilité était limitée.

La portion finale jusqu’au lac est quant à elle peu fréquentée.

Nous avons mis 4h pour atteindre le lac en respectant le rythme des enfants. Le casse-croute et la baignade furent bien mérités!

p1280808

Les enfants ont bénéficié d’un retour en automobile, et les valeureux cyclistes restants ont décidé de tester un nouvel itinéraire (en brun sur la carte).

Pas de changement jusqu’à Compreignac, puis emprunt de la route de Puy Mélier pour rejoindre Bonnac. C’est plus direct qu’à l’aller mais ça grimpe! En revanche il y a très peu de circulation et le cadre est magnifique!

Après Bonnac nous passons par Goupilloux pour arriver près de Beaune les Mines puis rejoindre Grossereix par un chemin stabilisé. Nous n’avons pas étés gênés par la circulation sur cette portion, notre inquiétude se portant plutôt sur la présence de chasseurs en armes ce week-end d’ouverture des hostilités…

De Grossereix à Uzurat, nous avons emprunté le sentier aménagé qui longe l’Aurence, et qui a ceci de magique qu’il fait totalement oublier qu’on est en plein cœur de la zone industrielle…

p1280827

Petits bémols cependant à son utilisation:

  • les obstacles anti-véhicules motorisés sont aussi anti-vélo!p1280817
  • les franchissements de routes ne sont ni balisés (pas de passage piéton matérialisé), ni aménagés (bordures de trottoirs hautes)p1280829
  • l’entretien pourrait être amélioré, la végétation ayant repris ses droits en certains points.

Nous avons mis environ 2h pour arriver à Uzurat et avons parcouru environ 24 km pour un groupe de cyclistes de tous niveaux.

Bilan: une très belle journée sous la clémence du soleil de septembre! Une préférence pour l’itinéraire du retour qui est plus direct et fait oublier le stress de la circulation automobile en s’écartant des routes départementales. Quelques aménagements mineurs pourraient le rendre mieux adapté au vélo. Nous ferons part de ces propositions au CD87 et aux communes traversées.

 

ALERTE – NOUVELLES LIGNES D’AUTOCARS – ET LE TRANSPORT DES VELOS ?

dimanche 26 juillet 2015
1 – Jusqu’à présent, en France,  il est possible aux voyageurs de transporter leurs vélos sur de nombreux trains,  soit gratuitement (TER)
soit contre paiement d’un forfait (Intercités, TGV). Des emplacements spéciaux sont prévus à cet effet.
Lemovicycle 2014, TER Limoges - Eymoutiers

Lemovicycle 2014 avec enfants et bagages, TER Limoges – Eymoutiers

Exemple d'aménagement dans une rame TER récente

Exemple d’aménagement dans une rame TER récente


2 – Cette situation pourrait rapidement se dégrader .
En effet,  la Loi Macron, qui vient  d’être votée définitivement, prévoit, entre autres, de larges possibilités  de développement des lignes d’autocars sur des trajets Intercités .
Les menaces sur les lignes ferroviaires Intercités sont déjà bien connues .
L’arrivée de nouveaux transporteurs par autocars risque fort d ‘aggraver ces menaces. Déjà, très souvent, dès qu’une ligne de train TER  est perturbée (grève, travaux, etc.),  les train est remplacé par des autocars.
Très probablement,  à court terme,  face à la concurrence des autocars,  certaines lignes ferroviaires Intercités seront soit limitées (diminution des fréquences, du nombre d’arrêts), soit supprimées.

3 – En quoi cela concerne-t-il  les voyageurs à vélo ?
C’est que  la très grande majorité des compagnies et régies de transports par autocars refusent totalement de transporter les vélos .
Cette exclusion est même mentionnée par écrit sur les fiches horaires  de certains TER .


4 – Pourquoi une alerte ?

Parce que plusieurs compagnies d’autocars annoncèrent, dès le lendemain du vote de la Loi Macron, qu’elles vont lancer de nouvelles lignes Intercités par autocar  dans les prochaines semaines :  par exemple  sur les lignes Bordeaux – Lyon via Brives, et  Toulouse – Paris via Limoges .

Or, il est fort probable qu’aucun équipement spécifique pour les vélos n’a été prévu à bord de ces autocars.
Ces compagnies vont donc sûrement invoquer cette « impossibilité technique »  pour refuser de transporter les vélos .

 5 – Pourtant , transporter les vélos à bord des autocars , c’est possible!
La Thaïlande,  pays d’économie  » émergente », et l’un des plus grands pays touristiques ( 25 millions de visiteurs par an , sans compter le tourisme « local » ), permet très facilement de transporter son vélo à bord des véhicules routiers : à peu près tous les bus locaux ( NON climatisés , courtes distances )  acceptent les vélos, soit sur le toit, soit même à l’intérieur du bus ;
idem pour les songthaew , petit pick-ups  de transport public ;
et les bus climatisés de longue distance, en 1ère classe,  peuvent accepter les vélos dans leur vaste soute à bagages .
Bien sûr , il faut acquitter un supplément de prix , comme pour tous les bagages volumineux .
De même au Myanmar voisin (ex-Birmanie), les bus locaux transportent souvent des vélos accrochés sur le toit ou à l’arrière.
Exemple de transport de vélos sur un Songthaew

Exemple de transport de vélos sur un Songthaew


6 – En France, l’obstacle  « technique »  pourrait sûrement être facilement surmonté .
Tous les autocars de longue distance en Europe comportent de vastes soutes à bagages ; qui plus est, ces soutes elles-mêmes comportent de nombreux points d’arrimage, permettant  d’accrocher solidement les vélos, afin qu’ils n’endommagent pas les autres bagages.
Exemple de porte-vélos pour autocar

Exemple de porte-vélos pour autocar

Jean-Pierre Ettori