Archive for the ‘1) Aménagements’ Category

Enfin une réalisation sécurisante, pratique et économique

vendredi 9 novembre 2018

Voici un aménagements aperçu par l’un de nos adhérents, à vous de juger !

« J’ai eu le coup de foudre pour cette rue, je la connaissais avant son évolution
elle est passée de 2 voies à 3 voies, une pour les 4 roues, et 2 pour les 2 roues que l’on voit à gauche, ce fut un grand plaisir de voir ça !
j’en ai rêvé pour Limoges…. de la place, et de la sécurité avec un coût dérisoire pour les travaux d’aménagement

C’est la rue des LIMOUSINS

PisteCyclableDSC

Vous en rêvez, Jargeau (commune du centre-val de Loire) l’a fait !

Bonne route, Didier »

Enquête Cerema

vendredi 26 octobre 2018

Le Ministère et la Coordination interministérielle pour le développement de l’usage du vélo (CIDUV) lancent une enquête :

Êtes-vous un cycliste sportif, « loisirs », ou du quotidien ?

Ce questionnaire a pour objectif de mieux connaître votre pratique du vélo.

Utilisezvous le vélo comme moyen de transport, pour vos loisirs ou pour faire du sport ?

Vos réponses pourraient servir à mieux orienter les politiques de financement des infrastructures cyclables.

Merci d’avance pour votre participation à cette enquête qui ne prendra pas plus de 5 minutes.

http://enqueteur.cerema.fr/index.php?sid=19663&newtest=Y&lang=fr

 

Plan national vélo : symbole fort mais financement faible

vendredi 14 septembre 2018

Le Premier ministre a annoncé aujourd’hui, vendredi 14 septembre, le contenu du Plan Vélo. Le constat et les propositions sont tout à fait en phase avec la vision que nous défendons, portée également par notre fédération : la FUB.

Le vélo est enfin élevé au rang d’une solution majeure pour répondre aux problèmes d’engorgement urbain, d’impact sur l’environnement et de santé publique. De ce point de vue, nous ne pouvons que nous réjouir.

En revanche, le financement annoncé, à hauteur de 50 millions d’euros par an pendant 7 ans, reste dérisoire, tant le retard est grand et les enjeux importants.

A titre de comparaison, 50 millions d’euros, c’est ce que coute la réalisation de 10km d’autoroute ou de rocade urbaine. Ces dernières années, ces aménagements automobiles ont fleuri, sans qu’on se pose la question de leur coût, de leur nuisance ou de leur intérêt pour l’avenir.

Pourtant, doubler la part modale du vélo permettrait de générer 5 milliards d’euros par an d’économies de dépenses de santé, rien que ça… Et ce n’est pas le seul bénéfice!

Le ton étant donné, mais le financement limité, il appartiendra aux collectivités locales d’intensifier les efforts initiés pour le développement du vélo comme un moyen de transport à part entière. Notre association continuera localement à les y inciter par tous les moyens.

Pour plus de détails sur la teneur du plan et son décryptage, vous pouvez consulter les documents de la FUB:

Plan_vélo

Exploration des aménagements problématiques avec les services techniques de l’agglo

vendredi 3 août 2018

Ce jeudi 26 juillet nous avions RDV avec Monsieur Sénamaud, en charge des modes actifs à la Direction des Transports et des Déplacements de Limoges Métropole.

L’objectif était de tester en vélo un certain nombre d’aménagements cyclables problématiques, en vue de réparer ou au moins de ne pas reproduire les erreurs du passé.

Nous avons parcouru un itinéraire d’environ 30km dans la matinée et nous avons discuté sur des points particuliers.

senamaud201807

Voici les points abordés:

>> Exemple de double sens cyclable rue Ventenat

20180726_092200
Nous commençons par un point positif sur cette rue à sens unique autorisée au contre-sens pour les vélos. Nous sommes favorables à la généralisation de ce type d’aménagement en DSC (Double-Sens Cyclable) sur les rues à sens unique limitées à 30km/h. C’est par ailleurs ce que préconise le Code de la Rue.
L’aménagement est peu coûteux, le marquage au sol n’étant pas nécessaire dans la mesure où la signalisation par les panneaux est claire. On constate que les automobilistes s’habituent assez rapidement à croiser des vélos, et la cohabitation est bonne puisque la largeur est suffisante et la vitesse réduite.
De nombreuses rues limitées à 30km/h ne bénéficient pas encore de cet aménagement facilitateur. Une vraie généralisation serait souhaitable d’autant que beaucoup de ces rues se trouvent en centre ville ou en quartier résidentiel proche du centre ville. C’est le cas par exemple de la rue Rabelais, proche du Lycée Dautry.
rabelais.jpg

>> Bandes cyclables avenue Ernest Ruben

 

Les panneaux rond d’obligation (B22a pour les connaisseurs) devraient être remplacés par des panneaux carrés (C113) puisqu’il ne s’agit pas d’une piste séparée de la circulation. Les bandes sont trop étroites (moins de 1,20m) et trop près des voitures en stationnement et des bordures de trottoirs. Ceci constitue un réel danger en descente, la vitesse des vélos étant alors sensiblement la même que celle des véhicules motorisés.
Si nous avions été consultés à l’époque (en 2011) nous aurions préconisé, à moindre coût, une bande suffisamment large en montée (pour que les voitures doublent les vélos en toute sécurité) et pas d’aménagement en descente (il est en effet recommandé de ne pas rouler trop près du bord, et la vitesse des vélos ne perturbe pas la circulation automobile).

 

Cet aménagement est d’autant plus problématique que la réinsertion dans la circulation ou sur les trottoirs se fait de façon dangereuse.

>> Carrefour Bel Air et du nouveau pont

 

Le vélo a été le grand oublié de cette zone… Du coup, on l’a mis sur les trottoirs parfois de largeur insuffisante (les piétons n’ont pas été bien considérés non plus…) avec une signalétique défaillante. Si on se fie à son instinct, on se retrouve sur le trottoir droit du nouveau pont qui est sans issue…
Il faudrait à minima des panneaux indicateurs de direction pour les vélos.
Le temps de notre observation, 3 cyclistes ont franchi le carrefour en utilisant la route, ce qui n’est pas très rassurant mais permet de savoir où l’on va…

>> Rue de Nexon

20180726_100221
On retrouve le problème déjà rencontré : signalétique inadaptée et bande trop près du bord en descente. Nos préconisations restent les mêmes pour ce type de rue en pente: pas d’aménagement en descente et un aménagement suffisamment large en montée.

>> Avenue du Général Martial Valin

 

Dommage que cette voie rénovée récemment ait été dimensionnée à l’américaine sans le moindre aménagement cyclable, alors que le trafic est peu dense. Pourtant il y a la place, la vitesse est limitée à 50km/h et on est dans le prolongement de l’avenue Georges Pompidou où se trouvent les seules voies de bus ouvertes aux vélos… Au lieu de ça, 4 voies automobiles et un terre-plein central, l’enfer du vélo !

>> Rue du Général Catroux

 

Record d’étroitesse pour une bande en descente et terminaison dangereuse et non conforme, alors qu’il y a de l’espace. Les marquages commençant à disparaître, il sera judicieux de supprimer la bande en descente et d’élargir celle dans le sens montant.

>> Franchissement de l’A20 et zone industrielle de Feytiat

 

 

Tout a été pensé pour canaliser les automobiles (doubles voies, terre-pleins centraux) et le vélo est là comme un chien dans un jeu de quilles… Pourtant il n’existe pas d’alternatives pour rejoindre Feytiat depuis Limoges, comme le fait tous les jours un bien courageux homme en bleu!

Monsieur Senamaud nous informe de la création d’une future piste cyclable à partir du rond point de la Valoine qui rejoindra Feytiat par la route de l’Essart. C’est une bonne nouvelle mais qui ne résout pas le problème des cyclistes venant de Limoges.

>> Rue des Pénitents Blancs

Nous regrettons l’absence de sas à vélo sur le nouveau feu rue Charles Gides mais M. Sénamaud nous confirme sa création prochaine. Nous demandons la création d’un DSC rue des Pénitents Blancs pour finaliser un parcours facilitateur (de nombreux cyclistes empruntent le large trottoir pour reprendre le boulevard de la Cité)
Nous avions déjà réalisé un dossier de demande d’aménagement en ce sens en 2012 (voir le dossier)

>> Quai Militaire

 

Nous allons à la découverte d’un itinéraire qui permettrait de désenclaver les lycées Maryse Bastié et Jean Monnet via une voie privée dans une zone en cours d’aménagement. Un trottoir cyclable avait visiblement été prévu avant la fin du goudronnage, mais la végétation a déjà eu raison de lui… Des réflexions seront à mener avant l’aménagement définitif de cette zone.

>> Rue Aristide Briand

20180726_113545.jpg
La bande montante est de bonne largeur ce qui est sécurisant pour les vélos malgré la circulation sur cet axe. Il est dommage en revanche qu’elle se termine juste avant le rond-point, obligeant à une réinsertion potentiellement difficile dans la circulation.

>> Pistes d’ESTER

 

Cet aménagement récent, probablement coûteux, emprunte malheureusement les trottoirs au détriment des piétons, il a un cheminement compliqué avec obstacles et dénivelés, il ne dessert pas les écoles d’ingénieurs et ne débouche pas en direction de Beaubreuil. Il est peu pratiqué, les cyclistes préférant la route, et la végétation commence à reprendre ses droits…

>> Rond point du Mas Gigou

 

La création de ce rond-point est très récente, dans le but de permettre un accès supplémentaire à la zone commerciale. Le vélo a malheureusement été évacué sur les trottoirs avec un cheminement compliqué et des obstacles. La réinsertion sur la chaussée n’a pas été traitée et se fait de façon dangereuse. M. Sénamaud nous informe que le prolongement de ce trottoir partagé est prévu sur la rue du Mas Gigou.

>> Demande complémentaire rue Théodore Bac

La matinée étant achevée, nous avons évoqué le marquage continu d’un large couloir rue Théodore Bac, avec suppression du couloir descendant trop dangereux comme évoqué précédemment pour la rue Ernest Ruben.

bac.jpg

Bilan

Nous sommes très satisfaits d’avoir eu ces échanges sur le terrain, les derniers sous cette forme remontant à l’année 2010 (Echange de pratiques avec la direction de l’aménagement de Limoges métropole). Nous espérons les renouveler régulièrement, d’autant plus que les échanges avec les services techniques de la communauté d’agglomération sont de très bonne qualité.

Mais avant tout, l’association souhaiterait être impliquée en amont des projets pour formuler des avis qui permettraient d’éviter des réalisations éloignées des attentes des usagers.

 

Circulation sur le pont Saint Étienne facilitée !!!

jeudi 19 juillet 2018

Nous avions demandé la suppression des barrières pour faciliter la circulation des cyclistes (surtout avec des remorques à vélos ou des vélo cargo). C’est chose faite d’aujourd’hui.

saintEtienne

Un grand merci pour cette mesure peu coûteuse mais grandement facilitatrice.

Les heureux parents et les personnes à mobilité réduites bénéficient de cette simplification de passage.

Amis cyclistes n’oubliez pas que les piétons restent prioritaires 😉

Inauguration de la véloroute et de la piste cyclable du lac de Saint-Pardoux

dimanche 1 juillet 2018

36402054_2239142196101568_2479007234365849600_o

A la maison du lac de Saint-Pardoux, le Vendredi 29 juin à 17h30 étaient inaugurées la véloroute Limoges – Saint-Pardoux, et la piste cyclable reliant les 2 sites de Chabannes et de Santrop.

Le temps était au beau fixe, c’était l’occasion rêvée de tester en direct ces nouveaux aménagements…

Nous avions déjà testé l’itinéraire il y a près de deux ans, avant que celui-ci ne soit fléché. Voir notre article à ce sujet: Itinéraire vélo Limoges – Saint Pardoux

Au départ du Lac d’Uzurat, le premier panneaux indique la direction à prendre:

panneau Uzurat

Le fléchage dans la zone industrielle est ensuite incomplet et manque de clarté. Des panneaux plus fréquents permettraient de mettre en confiance les utilisateurs en les amenant sans hésitation sur la bonne voie. Ces panneaux devraient toutefois être prochainement implantés puisqu’ils figurent dans l’étude initiale du CD87.

A partir de Lajoux, le fléchage est bien visible et quelques panneaux indiquant les kilomètres restants sont utiles pour le moral.

 

Deux carrefours délicats, au regard de la vitesse des voitures, ont été aménagés avec une contre-allée permettant aux cyclistes de ne pas se positionner au milieu de la route pour tourner à gauche.

contre-allée

Petit bémol cependant sur le manque de signalisation aux carrefours dans les villages de Chaptelat et Compreignac.

A l’arrivée sur la route du tour du lac, nous voici orientés sur une belle piste cyclable de 3 km au revêtement impeccable qui amène jusqu’au site de Santrop.

 

Il est dommage en revanche que les intersections avec les voies secondaires aient été traitées avec un cédez-le passage pour les cyclistes plutôt qu’un décalage du balisage pour les automobiles.

La largeur satisfaisante s’est toutefois avérée un peu limite pour croiser le groupe de cyclosportifs qui inauguraient la piste ce jour…

départ cyclos

Bien que perfectible, cet aménagement est un bon signal envoyé par le Conseil Départemental de la Haute-Vienne pour les loisirs à vélo. Nous espérons que d’autres fleuriront pour combler le retard de notre département en la matière, qui jouit pourtant d’un cadre naturel très favorable.

piste

Pour des rues cyclables à Limoges

jeudi 24 mai 2018

Ce serait une bonne chose dans de nombreuses rues des quartiers résidentiels, en centre ville, rue François Perrin….

TellMyCity : Signaler, suggérer, féliciter

dimanche 13 mai 2018

Lorsqu’on constate une anomalie, ou qu’on voudrait suggérer un nouvel aménagement, on se dit souvent qu’on pourrait écrire à la mairie… Et puis on passe à autre chose et on ne le fait pas…

Mais si on est équipé d’un smartphone et qu’on a l’application TellMyCity, c’est différent. Une géolocalisation, une photo et quelques commentaires, et HOP, c’est parti!

 

La ville de Limoges est abonnée à ce service, et il est d’une efficacité redoutable. Rien de plus facile en effet pour un cycliste de dégainer son smartphone et de faire un signalement en 2 minutes chrono.

Et les services de la ville réagissent!

Alors, Homo Communicus Cyclistus, à vos smartphones!

Et n’oubliez pas que vous pouvez aussi féliciter lorsque vous constatez des choses bien!

Un plan vélo sincère et financé, vite!

mardi 24 avril 2018

rectoCarteFUB

Les assises de la mobilité de l’automne dernier ont abouti à des engagements de la Ministre des Transports en faveur du développement du vélo en France.

Pour que ceci se traduise réellement par des actes, nous vous suggérons d’interpeler la ou le député de votre circonscription afin qu’elle ou il fasse pression sur le gouvernement.

La FUB vous propose de créer en quelques clics une carte postale électronique :

https://www.parlons-velo.fr/cartes-postales

Nous avons également un stock de cartes papier que nous pouvons vous transmettre sur demande.

Si vous ne savez pas de quelle circonscription vous dépendez, certains sites permettent de le retrouver à partir de votre adresse, comme:

http://www.leparisien.fr/elections/legislatives/legislatives-quelle-est-votre-circonscription-electorale-16-05-2017-6953487.php

Enfin pour une description détaillée de l’opération, vous trouverez ci-dessous le communiqué de presse national de la FUB:

CP_FUB_Plan_velo_23-04-2018

Et il serait souhaitable de ne pas attendre les accidents mortels pour faire évoluer les choses…

… car tous les arguments militent en faveur du vélo:

Franchissement de l’A20 via le quartier de La Bastide

mercredi 4 avril 2018
vue d'ensemble

Tracé pressenti de l’infrastructure

La communauté d’agglomération Limoges Métropole a lacé un projet de passerelle pour bus, piétons et vélos permettant de relier le quartier de la Bastide à la zone d’activité d’ESTER en franchissant l’autoroute A20.

Le projet est actuellement en phase de concertation publique du 19 mars au 19 avril. Son coût est estimé à 2 millions d’euros.

Calendrier

Calendrier prévisionnel

Une réunion d’information s’est tenue le vendredi 30 mars au siège de Limoges Métropole. Animée par MM Vandenbroucke, Bégout, Léonie, Migozzi et par les membres du cabinet SCE qui a réalisé l’étude préalable, elle a attiré une vingtaines de participants. Trois membres de l’association Véli-Vélo étaient présents.

L’association Véli-Vélo salue avec enthousiasme l’initiative de ce projet pour différentes raisons:

  • désenclavement du quartier de La Bastide actuellement en « cul de sac » à cause de la coupure de l’autoroute A20.
  • accès facilité pour les modes actifs (piétons et cyclistes) au centre aquatique et à la zone d’activité des cinémas, en évitant des détours importants et peu sécurisés.
  • amélioration de l’efficacité du transport en commun qui circulera sur des voies dédiées.
  • mise en valeur et respect d’un espace naturel (le Puy Ponchet) avec une vue surplombante sur la ville.
plan

Plan des principes d’aménagement

Nous avons cependant formulé quelques réserves sur la largeur de 3m de la voie réservée aux modes actifs. C’est en effet plutôt étroit pour une circulation mixte des piétons et cyclistes dans les 2 sens. La circulation des vélos sur les voies bus est à priori exclue pour ne pas ralentir la cadence du BHNS (Bus à Haut Niveau de Service) qui devrait à terme circuler sur cet itinéraire. Nous avons aussi fait part de notre inquiétude sur la traversée à deux reprises de la voie bus par la voie « verte ». Nos remarques ont été accueillies avec un brin de sarcasme par M. Begout pour qui un vélo n’a pas vocation à rouler vite…

coupe

Vue en coupe de la passerelle sur l’A20

Nous vous encourageons à formuler vos avis pour la phase de concertation en vous rendant sur le site de l’agglo:

http://www.agglo-limoges.fr/fr

Les informations détaillées sur le projet sont sur le dossier de concertation préalable que vous pouvez télécharger ici:

dossier_concertation_publique