Archive for the ‘– Cyclistes Brillez’ Category

Tous les gilets jaunes ne se valent pas…

samedi 10 novembre 2018

gilets

Ce sont une soixantaine de gilets jaunes qui s’étaient donné rendez-vous ce vendredi 9 novembre 2018 devant la Mairie de Limoges à 18h30 pour l’opération « Cyclistes brillez! » . Ils n’étaient pas posés sur le tableau de bord d’un SUV, mais bien portés pour donner de la visibilité à une catégorie d’usagers  sur laquelle on oublie souvent de braquer le projecteur…

Tous les accoutrements étaient de mise, le but étant d’être bien vu!

 

S’en est suivie une parade dans la ville à la rencontre des lieux emblématiques.

Nous n’avons pas manqué les incontournables photos souvenir devant la Mairie et le siège de Limoges Métropole afin que notre agglomération n’oublie pas de se mettre en marche pour donner au vélo toute la place qu’il mérite…

Parce que face à l’inévitable augmentation du prix des carburants, favoriser le développement du vélo au quotidien est une bonne façon de luter contre la précarité énergétique sans nuire à l’environnement et aux autres usagers.

Alors, si vous souhaitez accomplir un geste militant le 17 novembre 2018, adhérez à notre association et portez un gilet jaune qui a du sens!

visu VELI-VELO.jpg

 

 

Cycliste brillez !

jeudi 18 octobre 2018

cyclisteBrillez2018

Ce vendredi 9 Novembre 2018, il faudra, comme à notre habitude, être visible des autres véhicules circulant dans l’agglomération de Limoges.

Nous invitons tous les cyclistes de l’agglo à nous rejoindre à partir de 18H30 afin de discuter et comparer nos différents systèmes d’éclairage. A chaque besoin existe une solution d’éclairage adaptée. L’essentiel est d’être bien vu.

La balade ayant un côté festif, chacun est libre de rajouter tout dispositif auxiliaire permettant d’attirer l’attention. Nous partirons en cortège dès 19H pour suivre le parcours déclaré en préfecture ci-dessous.

Parcours approximatif

Parcours approximatif

Départ Mairie, Avenue G.Dumas, Rue des Petites Maisons, Place de la Cathédrale, Rue Porte Panet, Bd Saint Maurice, Rue du Maupas, Carrefour Touny, Bd Georges Perrin, Bd Louis Blanc, Rue Jean Jaurés, Place Stalingrad, Bd Carnot, Avenue Garibaldi, Avenue de la Libération, Rue Montmailler, Rue B.Palissy, Rue de la Mauvendière, Rue de l’Amphithéâtre, Rue des Arènes, Bd Gambetta, Mairie.

 

Des cyclistes qui brillent

lundi 13 novembre 2017

Nous voilà réunis rue de Babylone pour notre première sortie nocturne intitulée « Cyclistes Brillez ».

Jérôme finit d’installer les éclairages sur les vélos mal équipés.

Et nous voilà partis. On se rend bien compte de l’intérêt des zones réfléchissantes sur les gilets et les stickers collés sur les vélos et les bagages. Pas besoin de pile et ça brille autant que les phares des voitures.

Tout au long du parcours nous distribuons éclairages et gilets aux cyclistes qui ne brillent pas assez. Et nous voilà arrivés à la mairie pour la traditionnelle photo sur le parvis.

Nous remercions les vélocistes qui nous ont donné les kits d’éclairages :

Merci également à Limoges Métropole qui nous a fourni des gilets réfléchissants et à la Ville de Limoges qui a mis à disposition des agents de la Police Municipale.

Cyclistes, brillez!

vendredi 27 octobre 2017

Affiche

Jours qui raccourcissent, passage à l’heure d’hiver… C’est en cette période que la visibilité à vélo devient primordiale! Mais êtes-vous bien équipés?

Pour le savoir et pour parfaire votre équipement, rendez-vous mercredi 8 novembre:

  • à 17h : conseils sur la visibilité et distribution d’éclairages, de catadioptres et de gilets fluo,

équipement

  • à 18h : départ pour une rando nocturne dans la ville.

parcours

L’équipement et le départ se feront devant le centre AFPA de la rue de Babylone.

C’est en effet le Centre d’Accueil et d’Orientation (CAO) de Limoges pour les réfugiés, que nous avons dotés d’une cinquantaine de vélos lors de nos précédentes opérations de dons. L’équipement des vélos récupérés laissant parfois à désirer, nous souhaitons aider prioritairement les réfugiés à circuler en ville en sécurité. Nous éclairerons leur chemin jusqu’au restaurant associatif « la Bonne Assiette » du Collectif 87 où la plupart d’entre eux vont se restaurer.

Le parcours se fera en toute sécurité, dans le respect du code de la route, avec l’encadrement des bénévoles de l’association Véli-Vélo et l’aimable soutien de la Police Municipale de Limoges.

Si vous croyez déjà tout savoir sur la visibilité à vélo, allez donc jeter un œil sur le document ci-dessous rédigé par une association partenaire normande:

2015-11 Eclairage et signalisation à vélo

Au plaisir de briller ensemble!

 

Cyclistes brillez !

lundi 3 novembre 2014

L’hiver approche, et avec le changement d’heure la nuit tombe vite le soir.

Véli-vélo ne peut que recommander à chaque cycliste de s’éclairer correctement (c’est obligatoire) et de porter un gilet jaune, même si en ville c’est facultatif (mais cela améliore grandement notre visibilité). Petit rappel chaque nouvel adhérents peut bénéficier gratuitement d’un gilet jaune avec le logo de l’association 🙂

Enfin à l’occasion de la campagne FUB « « Cyclistes, brillez ! » qui se déroule du 3 au 9 novembre, la FUB et la FFCT demandent la révision et l’actualisation de la réglementation nationale d’éclairage des cycles, pour accroitre la fiabilité et la puissance des systèmes autorisés. Voici le communiqué de presse :

A vélo, voir et être vu, c’est vital :
la FUB et la FFCT demandent la révision de la réglementation concernant l’éclairage des vélos

Un rapport publié à la demande du Conseil National de Sécurité Routière sur les mesures susceptibles d’améliorer la sécurité des usagers vulnérables cible la visibilité des cyclistes comme « un des acteurs vraisemblables de prévention des accidents ».

Selon une enquête conduite en France en 2008 auprès de 900 cyclistes (Cerema/Ifsttar), la première raison de non-utilisation d’éclairage la nuit est son non fonctionnement. En second, 20 % des interrogés déclarent qu’ils ont oublié de prendre leur système amovible ou qu’il a été perdu ou volé. Cette situation est paradoxale vu la disponibilité sur le marché de moyens de production électrique fixes peu contraignants (dynamo dans le moyeu, utilisation d’aimants), de systèmes d’émission de lumière à haut rendement (LED), à un prix très accessible.
Enfin, 15 % des sondés estiment que l’éclairage du vélo est superflu en présence d’éclairage public. Les cyclistes « sportifs » sont beaucoup moins équipés de systèmes d’éclairage que les « utilitaires ».
L’article R.313-1 du code de la route prévoit que tout véhicule doit être pourvu des dispositifs d’éclairage ou de signalisation prévus dans le code de la route et seulement ceux-là. Cette réglementation concerne les vélos vendus neufs (l’obligation revient au revendeur) et les vélos en circulation (l’obligation revient au cycliste).
Force est de constater que :
– Beaucoup trop de vélos sont vendus en France sans éclairage ;
– Les éclairages basiques fournis sur les vélos tombent très vite en panne et sont d’une puissance dérisoire alors que plusieurs systèmes sont aujourd’hui économiquement très accessibles et d’une durée de vie fiable ;
– Les éclairages puissants (jusqu’à 60 Lux) qui équipent notamment les vélos en libre-service sont performants et bien visibles mais non conforme à la réglementation actuelle qui impose un « feu de position émettant vers l’avant une lumière non éblouissante, jaune ou blanche » ;
– Les systèmes clignotants plus visibles dans la nuit qu’un feu rouge arrière fixe sont interdits ; les lampes frontales ou arrière fixées sur un casque sont admises dans certains pays voisins (Belgique par exemple) mais interdites en France ;
– La fonction « feu de position » qui permet de maintenir la visibilité d’un vélo à l’arrêt est obligatoire en Allemagne, peu répandue en France ;
– Les textes réglementaires négligent la portée des éclairages passifs et se limitent aux seuls catadioptres latéraux et sur pédales dont le système de fixation est à revoir : les pneumatiques dont le flan est pourvu d’une bande réfléchissante, courants chez nos voisins, ne sont pas légalisés en France. Le port alternatif d’accessoires rétro-réfléchissants autres que gilet (serrechevilles, chaussure cycliste avec talon visible de nuit, …) ne sont pas reconnus alors qu’ils rendent le cycliste visible.
A l’occasion de la campagne FUB « Cyclistes, brillez ! » qui se déroule du 3 au 9 novembre prochain, la FUB et la FFCT demandent la révision et l’actualisation de la réglementation nationale d’éclairage des cycles, pour accroitre la fiabilité et la puissance des systèmes autorisés. A vélo, voir et être vu, c’est vital !